Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • Aldo alias « Baby K pone »

Art & Culture

Gotz, artiste peintre et dessinateur de la vie polynésienne

Publié le 3 décembre 2021

Depuis plusieurs années, Gotz ne cesse de nous faire rire à travers sa bande dessinée Pito Ma ou de nous faire rêver à travers sa peinture. L’artiste peintre et dessinateur n’est pas prêt de s’arrêter puisqu’il nous fera découvrir un 13ème album ainsi que de nouvelles toiles prochainement. Pour Hommes de Polynésie, il a accepté de revenir sur son parcours et de nous en dire plus sur ses deux passions.   

Une enfance baignée dans la peinture et le dessin

Né en 1964, Gotz, de son vrai nom Philippe Donaghy, grandit dans plusieurs villes de France en suivant son père militaire. Ce qu’il retient de sa jeunesse en France, ce sont ses débuts dans le dessin.

« Mes premiers souvenirs d’enfance, ce sont les dessins que je faisais. Je dessinais des hydravions rouges, des chameaux, des māmā africaines, etc. Je prenais aussi les produits de maquillage de ma mère pour faire des essais de peinture. J’ai toujours aimé le dessin. C’est un moyen de m’évader.  J’ai fait ma première bande dessinée à 11 ans. »

Le créateur de la bande dessinée « Pito Ma »

À 26 ans, il décide de s’installer en Polynésie française. Il réalise alors plusieurs dessins de presse pour les journaux locaux de cette époque. Après avoir vécu auprès de quelques familles polynésiennes dans les îles, il décide de lancer sa bande dessinée « Pito Ma ».

« Je n’ai jamais voulu présenter ni la vie politique locale ni Papeete avec son rythme de ville, ses soucis et ses références. Je pense que ce n’est pas emblématique de la Polynésie française. Je traite par contre les histoires des fonds de vallées. Je regarde ce qui fait rire autour de moi. C’est à partir de cela que je créé mes histoires. »

Un dessinateur des personnages Polynésiens

L’histoire de Pito Ma débute avec cinq garçons puis continue avec plus de personnes appartenant aux trois principales ethnies du fenua, à savoir la communauté polynésienne, française et chinoise. Gotz s’inspire de ses proches mais aussi des inconnus qu’il croise dans différents lieux comme les magasins.

« Ce qui nous fait rigoler, ce sont les histoires qu’on raconte entre nous. J’observe souvent aussi les personnes et la façon dont elles réagissent dans certains cas. Tout le monde possède des choses spéciales. Ça fait partie de mon travail d’avoir cet entraînement pour capter des petites attentions, des petites façons de faire et de les retranscrire. Cela est valable pour ceux que je connais ou pas.  Ce qui fait rire le public de Pito Ma, ce sont des gens qui se reconnaissent. Ils voient toutefois toujours leurs voisins sans jamais se voir eux-mêmes. »

La peinture : une deuxième passion

En plus du dessin, Gotz se lance aussi dans sa deuxième passion : la peinture. Ses thèmes favoris à ses débuts en Polynésie française étaient la culture polynésienne ainsi que les portraits d’hommes ou de femmes.

« J’ai beaucoup travaillé sur les légendes polynésiennes puis sur les tiki, les to’o ainsi que les motifs de tapa et de tatouage. Je pense que j’avais besoin d’intégrer le fond culturel polynésien comme je l’ai fait avec d’autres cultures étrangères. Je me suis aussi intéressé à l’anatomie en travaillant beaucoup sur les corps. »

De la peinture figurative à la peinture abstraite

Mais l’artiste peintre abandonne petit à petit la peinture figurative pour se consacrer à la toile non figurative et abstraite.

« Je me débarrasse et me déstructure de l‘image pour aller vers des choses plus abstraites. Je pense que la peinture abstraite est plus intéressante que la peinture figurative parce que n’importe qui peut s’approprier l’œuvre et se raconter une histoire par rapport à cette œuvre.  Je ne veux pas véhiculer une idée moi-même. Je ne sais pas non plus ce que je peins. Je voyage en fait. Ce qui est intéressant, c’est d’abord l’exploration. »

À ce jour, Gotz a peint près de 1100 tableaux et en est à son 12ème album de Pito Ma. Les projets ne manquent pas pour cet artiste local avec un 13ème album en préparation et une adaptation de Pito Ma en dessin animé.

Toatane Rurua

Rédacteur

©Photos : Toatane Rurua pour Hommes de Polynésie

Pour plus de renseignements

À découvrir également :

Partagez Maintenant !

Hommes de Polynésie Instagram

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir du contenu de qualité

* En cliquant sur VALIDER, nous attestons que l'adresse mail ne sera utilisée que pour diffuser notre newsletter et que vous pourrez à tout moment annuler votre abonnement.