Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Société

Cédric, rayonnant manager de rayon

Publié le 27 mai 2021

Avec un baccalauréat Comptabilité-Gestion en poche, Cédric NOGUERA a gravi les échelons dans le domaine de la vente. Des opportunités, des formations, et une bonne dose de volonté lui ont permis de devenir manager de rayon au Easy Market de Faa’a. C’est avec bienveillance et le sourire aux lèvres qu’il reçoit Hommes de Polynésie parmi ses étals.

Parti sans bagage spécifique

La vie professionnelle de Cédric commence en tant qu’intérimaire. Il travaille alors pour le centre de stockage de la Sopal. Préparateur de commandes, il contribue notamment au développement des “Pads”, des tablettes permettant de numériser les étapes.

« Grâce à ce système, il nous suffit de flasher le carton et la référence est automatiquement enregistrée dans le système. Fini le papier. J’ai pu participer à la phase test et donner régulièrement mon avis pour améliorer le process. »

Au bout de deux ans, en 2013, il décroche un CDI et est embauché au Easy Market de Faa’a en tant qu’employé de libre-service. Il est chargé de remplir et de réapprovisionner régulièrement les rayons.

« La grande nouveauté pour moi, c’était le contact avec le public. Au départ, je n’étais pas très à l’aise. Puis je me suis habitué et le courant passe bien. Certains clients sont presque devenus des amis au fil des années. »

C’est là l’avantage des moyennes surfaces. Avec ses 500 mètres carrés, le magasin garde une forme de proximité. Un aspect qui est mis en avant par la hiérarchie avec des formations dédiées à la communication clients par exemple.

En 2019, c’est un nouveau cap qui est franchi pour Cédric. Un poste se libère. Il va devenir manager du rayon des produits frais.

Une formation pour viser plus haut

Organiser le rayon des produits frais, c’est gérer près de la moitié du magasin et coordonner une équipe de 4 personnes. Il occupe le poste sans bagage spécifique durant plusieurs mois puis intègre une formation auprès du CNAM (Centre National des Arts et Métiers) pour obtenir une équivalence Bac+2. Durant 6 mois, il passe deux jours par semaine sur les bancs du CNAM.

« Le niveau était très élevé, plus poussé que tout ce que j’avais connu jusqu’alors. Nous avons pris le temps d’approfondir chaque sujet. J’étais ravi d’apprendre toutes ces nouvelles techniques. »

Il consolide ainsi ses compétences en comptabilité. Mais c’est surtout sur le volet communication qu’il s’améliore.

« Ce n’était pas évident pour moi de passer du statut de collègue-ami à celui de manager. La formation m’a beaucoup aidé à ce niveau. Cela m’a montré l’intérêt de mettre en avant un projet commun auprès des équipes, de créer un élan. »

La sélection est dure, sur 60 candidats, seuls 12 obtiennent la validation de leur formation. Et Cédric est l’un d’entre eux.

« C’est une grande satisfaction pour moi. Cela me rassure dans mon travail au quotidien. »

L’art de la projection

Au-delà de la coordination d’équipe, Cédric assure la prise de commandes et la gestion des stocks. Une partie qui nécessite d’être ultra-organisé et réactif.

« C’est pour ça que j’ai autant de “pense-bêtes” sur mon ordinateur (rires) ! »

Il y a aussi une culture du challenge, qui tire vers le haut.

« On échange beaucoup entre magasins… Ça me booste. Nos commandes arrivent avec 3 mois de décalage. Il faut savoir se projeter. Et quand le pari fonctionne, c’est vraiment gratifiant. »

Autre défi : celui de l’environnement. Les magasins accentuent leurs efforts en ce sens. Retraits des sacs plastiques, fourniture de sacs biodégradables pour les fruits et légumes, couverts en bois pour le snacking…

« Nous avons pris les devants sur beaucoup de sujets. C’est très stimulant. »

Et les challenges se poursuivent puisque Cédric vient d’être associé à un nouveau projet, qui constitue une véritable promotion.

« Outre les formations, il y a beaucoup d’énergie déployée pour faire évoluer le personnel. Les talents sont récompensés. »

La passion de la glisse

Vous l’aurez compris, Cédric s’investit à 100% pour son magasin. Et si vous ne le croisez pas au détour d’un rayon, c’est sans doute sur les vagues de Sapinus que vous l’apercevrez. Surf ou skate, il est passionné de glisse.

Une passion qu’il a transmise à ses trois garçons : Manaui, Tuaraki et Takaki, qui pratiquent, entre autres, le skateboard.

« Je travaille beaucoup mais, dès que je le peux, je passe un maximum de temps avec eux. Ils me ressourcent. »

Marion Bois
Rédactrice web

© Photos : Cédric NOGUERA et Marion BOIS pour Hommes de Polynésie

Partagez Maintenant !