Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Portrait

ETO : professeur, chanteur, ascendant bodyboarder

Publié le 10 novembre 2017

ETO, ce nom vous dit sûrement quelque chose ? Cet auteur compositeur du Fenua1 se fait de plus en plus connaître en Polynésie mais aussi en métropole. Vous avez pu le découvrir ou le redécouvrir alors qu’il participait à l’émission très médiatisée « La Nouvelle Star » avec son titre désormais phare “To ‘oe Parataito”. Pour Hommes de Polynésie, ETO a accepté de se dévoiler, en toute simplicité.

Qui est vraiment ETO ?

Eto a 28 ans. Il est né dans une famille de musiciens et de bringueurs où la musique est innée et s’apprend à l’oreille. Une famille typiquement tahitienne qu’il chérit et en qui il trouve souvent son inspiration pour ses compositions. Toute sa jeunesse a été bercée par des « grands de la musique » comme Ben Harper ou encore Jack Johnson. ETO s’est alors créé, petit à petit, son propre style. Il joue de la guitare mais aussi de la basse, du ukulélé et cet instrument particulier appelé « la slide ».

© Hinatea Tauraa

« L’enseignement passe en premier dans ma vie »

ETO est avant tout professeur. Il enseigne l’économie-gestion au Lycée Aorai depuis maintenant deux ans et ses élèves lui ont d’ailleurs inspiré LA chanson qui l’a propulsé sur les ondes polynésiennes : « to oe parataito2 ». Le clip , réalisé à Tahiti, est d’ailleurs disponible sur sa chaîne Youtube.

Lorsqu’il n’enseigne pas, ETO trouve aussi le temps de pratiquer le bodyboard3. Il a d’ailleurs été sacré vice-champion de Polynésie en 2015 et 2016 en catégorie dropknee 4. Son spot ? Sapinus5 bien sûr !

Côté musique, c’est à l’occasion du Festival Guitare 2015 qu’ETO se fait remarquer. Son charme naturel, sa simplicité et sa voix, le font sortir du lot : il remporte alors le concours guitare-voix. Il profite donc de ce tremplin pour se produire dans divers bars et restaurants de la place et charme le public polynésien durant deux ans.

2017, son année de gloire

En 2017, il se décide à retenter sa chance au Festival Guitare, cette fois-ci, avec ses propres compositions. Encore une fois, il fait mouche et remporte le concours haut la main, sous le regard de Vincent Carpentier, producteur français mais aussi créateur du label de musique Choi.

Dans la foulée, ETO lance alors son premier EP6 en mars, qui est en fait, un album de 6 compositions, en tahitien et en anglais. Il sortira ensuite son premier clip « Natura » où il met en avant la nature polynésienne et son amour pour sa famille.

Par la suite, ETO décroche la première partie des concerts de deux grands artistes français : Vianney et Christophe Mae auprès desquels il fait sensation.

© ETO

Pour couronner le tout, ETO est remarqué par la chaîne française M6 et part à la conquête de la France en participant à l’émission « La Nouvelle Star ». Son authenticité, son accent bien de chez nous, son chapeau en pae’ore7, mais surtout son talent font qu’il décroche immédiatement sa place pour Paris. Une star est née !

” Suite à la nouvelle star, j’ai organisé avec mon ami Mitch (de Bordeaux) une tournée en France ce début d’Avril 2017 (Bayonne, Bordeaux, Toulouse et Bretagne). Ca a été super les personnes ont fait le déplacement pour venir me voir. Il y avait des polynésiens, des métro ayant vécus en Polynésie et des curieux. Ca m’a fait prendre conscience que ma musique est exportable. J’ai eu droit à un excellent accueil avec des salles remplies (200 à 300 personnes) avec beaucoup d’applaudissement. Les personnes ont été très touché par mes prestations à la nouvelle star 2017.”

Une star proche de ses fans. 

“C’était la première fois que j’enchaînais les photos et autographes. Grâce à la nouvelle star 2017, le nombre de fans a été multiplié par 3 sur ma page Facebook et bien plus sur mes concerts en Polynésie Française et en Métropole. Mon secret, c’est la persévérance, la rigueur et surtout, beaucoup de soutien, de ma famille et de ma chérie. »

Un homme au grand cœur

ETO enchaîne les concerts et partage régulièrement avec eux via sa page ETO – officiel. Dernière publication : il enregistre une nouvelle composition avant de prendre une année sabbatique.

“Je me donne une année pour prépare cela. Je pense vraiment que notre culture est exportable. Les chants seront en langue polynésienne. Je vais prôner ma fierté d’être polynésien, le voyage, l’amour et le respect. Je vais proposer un nouveau single Vendredi 17 Août et il figurera sur l’album. J’ai collaboré avec Tamatoa Raapoto (chanteur du groupe VEVO). Je vous laisse découvrir le morceau la semaine prochaine”

Samedi prochain (18 août 2018) Il prendra l’avion direction le monde. Il part en sac à dos avec sa femme découvrir plusieurs pays afin d’ouvrir son esprit et trouver d’autres inspirations. Il prendra son ukulele et composera durant son road trip.

“Je publierai des photos et des vidéos de mon voyage bien sûr en chanson. Même si je ne serai plus présent sur la scène locale, mes fans pourront me suivre sur ma page fbk ou ma chaîne Youtube (Eto -officiel). Je reviendrai dans un an avec une nouvelle histoire à raconter en chanson.”

Derrière ETO, le professeur, chanteur et bodyboarder se cache en fait un homme au grand cœur. Très généreux, ETO se bat pour que les jeunes polynésiens suivent leurs rêves, tracent leur route, mais aussi pour que les animaux du Fenua soient mieux traités (notamment dans sa chanson « te here o te animara»). Que tous les gens qu’il aime soient heureux au travers de sa musique le comble de joie.

“Je remercie Hommes de Polynésie pour la promotion de tous les tane polynésien qui font bouger le Fenua. A dans un an pour mes prochains concerts.”

ETO est pour tous les Polynésiens une superbe vitrine de cette culture qui nous est si chère : la nôtre !

© Steve Richardson

Plus d'informations

Retrouvez ETO sur les réseaux sociaux : ETO-OFFICIEL
Son EP est disponible sur : Youtube mais aussi sur Deezer, Amazon et iTunes.

1 Moi chez-moi, la Polynésie.

2 Mon paradis en tahitien.

3 Le bodyboard est un sport nautique de vagues proche du surf se pratiquant sur une planche plus courte et flexible.

4 Le dropknee, ou DK, est une variation du bodyboard dans laquelle le pratiquant, plutôt que s’allonger le ventre contre la planche, se tient en équilibre sur son genou.

5 Sapinus, spot de surf connu à Tahiti.

Un EP est un « mini » album composé de quelques titres.

7 Variété de pandanus sans épines, cultivée parce que ses feuilles sont utilisées pour le tressage. (Source : Dictionnaire tahitien en ligne).

8 L’amour des animaux en tahitien.

 

Lesly Vervondel
Rédactrice web

© Photo de couverture : Facebook ETO

Partagez Maintenant !

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir du contenu de qualité

* En cliquant sur VALIDER, nous attestons que l'adresse mail ne sera utilisée que pour diffuser notre newsletter et que vous pourrez à tout moment annuler votre abonnement.