Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Geek

Larry : avoir un impact systémique

Publié le 20 décembre 2021

C’est un projet ambitieux qu’Hommes de Polynésie présente aujourd’hui. Car si la Polynesian Factory a pour vocation de créer un vent d’innovation grâce à des projets impactants, Larry le conçoit avec des changements systémiques1 qui contribueront, à long terme, au développement économique et social de la Polynésie. Voici son parcours, sa vision, son rêve.

L’international

Dès sa jeunesse, sa voie est très claire, il sait déjà dans quel monde il veut évoluer.

« Mon père m’a donné le goût de l’entreprenariat. Au plus loin de mes souvenirs, j’ai toujours voulu être un entrepreneur, dans le seul but de créer de l’emploi. »

Bercé par Google et autres histoires de startups, il intègre après le lycée une école d’ingénieur en région Parisienne. Mais pour le jeune étudiant, l’heure des révélations a sonné.

« Pendant mes études à l’EPITA2, je me suis rendu compte que je n’étais pas attiré par la Tech en soit, mais plutôt par son utilisation et son impact. C’est ce qui m’a poussé à poursuivre mes études aux États-Unis et à y décrocher un master en management des systèmes d’informations. »

C’est d’ailleurs à New York que Larry débute sa carrière et va dans un premier temps peaufiner sa vision des enjeux économiques à l’échelle globale.

Reçu par le Ministre de l’éducation de Brunei, après une conférence pour les membres de l’Assemblée (Janvier 2019)

« Je commence mon premier « vrai job » tout juste 6 mois avant la crise financière de 2008. Beaucoup de gens autour de moi perdent leur travail. Je bossais pour une grosse boite Tech de la Silicon Valley. »

Amer constat. Larry est en face du modèle capitaliste par excellence, dans lequel la recherche du profit prime avant tout, avec des actionnaires intouchables et où les plus « petits » trinquent.

« C’est ce qui a déclenché ma formation à Stanford3 puis mon départ pour découvrir l’Asie. »

Lancement de la 2ème promotion du programme d’accélération de startups à impact « Singtel Future Makers » (Juin 2017)

Visa et travail laissés aux États-Unis, il part d’abord pour Singapour, puis pour la Chine, et prend le pas de l’entrepreneuriat en cofondant Makesense4, pour ne citer qu’une de ses initiatives.

« J’ai passé les 10 dernières années autour du globe, à travailler à la création d’écosystèmes d’innovateurs, d’entrepreneurs, et de startups. »

Mais pour Larry, il est temps de revenir sur le fenua. L’avenir, il l’a toujours vu ici, chez lui.

La Polynesian Factory, un projet porté par le gouvernement

Ici, courant 1er semestre 2022, un café et un bar ouvert à tous, un espace événementiel, différents espaces de travail, des salles de formation et de réunion, un fablab avec des équipements high-tech ou encore un lab d’innovation publique.

« Sur le même site, l’ambition est de faire converger les acteurs Polynésiens du numérique et de l’innovation, mais également ceux de la région et de l’international. Un lieu de partage, de collaboration et d’innovation, pas seulement technologique, mais aussi social. »

La Polynesian Factory se positionne au croisement entre l’accompagnement de startups tech, de la transformation digitale des entreprises ou encore de l’innovation publique et citoyenne. Le développement de solutions innovantes, basées sur la création de propriété intellectuelle, permettra d’avoir un impact économique et social local non négligeable.

Lancement du Young Business Leader Network, en présence du Ministre d’Etat de l’industrie et du commerce de Singapour, Chee Hong Tat, et du Président de Singapore Business Federation (Septembre 2018)

Au-delà de la sensibilisation, de la formation et de l’accompagnement, Larry, en tant que coordinateur de projet, voit toujours plus loin.

« Nous misons sur le mentorat international, notamment car il y a beaucoup de Polynésiens à l’étranger avec de l’expertise, de l’expérience et des réseaux qui ne sont pas ou trop peu exploités aujourd’hui et qui pourraient bénéficier au fenua. Il s’agit de faire appel à ces compétences et de favoriser les collaborations avec des porteurs de projets et autres entreprises locales. »

L’inclusion est également un point crucial du concept Polynesian Factory.

« Nous souhaitons inclure toutes les classes sociales pour que ces métiers ne soient pas seulement réservés à une élite. »

Ne pas penser uniquement solution, mais système. Larry explique en prenant un bouchon en plastique qui traine à côté.

« Par exemple, tu peux créer une entreprise et aller récupérer et recycler tous les bouchons que tu trouves. Super ! Mais encore mieux, tu peux créer une solution, un système, qui va permettre à n’importe qui, où qu’il soit, de récupérer et valoriser les bouchons de son quartier, de son île, et pourquoi pas de tout un pays. Ton impact est exponentiel ! »

Il parle d’une culture à inculquer dès le plus jeune âge, celle d’imaginer, de persister et enfin de trouver, en ne travaillant pas seul mais avec les autres, des solutions aux problèmes sociétaux et environnementaux qui nous menacent tous. Être ambitieux, pragmatique, et surtout, garder confiance en soi quel que soit le jugement que peuvent porter les autres.

Et alors qu’il n’a de cesse de soutenir les entrepreneurs pour les aider à maximiser leur portée, signe de l’inépuisable enthousiasme qui le caractérise, Larry nous partage l’ambition qu’il porte envers le futur de notre Pays.

« On peut être un leader de l’innovation et de la Tech dans la région. On a tout ce qu’il faut. C’est à nous de prendre les choses en main, de nous impliquer. Il faut susciter, motiver cette nouvelle génération d’entrepreneur, et il faut voir loin. »

1 Se dit d’une approche scientifique des systèmes politiques, économiques, sociaux, etc., qui s’oppose à la démarche rationaliste en abordant tout problème comme un ensemble d’éléments en relations mutuelles.

2 La première école d’ingénieurs spécialisés en informatique à Paris.

3 Une université américaine privée, située au cœur de la Silicon Valley au sud de San Francisco, séparée de Palo Alto par l’avenue El Camino Real. Elle a notamment participé à l’élaboration d’Internet.

4 Une organisation qui crée des outils et des programmes de mobilisation collective pour permettre de passer à l’action et de construire une société inclusive et durable.

Niuhiti Gerbier

Rédacteur

©Photos : Larry Tchiou et Niuhiti Gerbier pour Hommes de Polynésie

Pour plus de renseignements

Sponsorisé par la DGEN

Zuckoo

Site internet

Facebook

À découvrir également :

Partagez Maintenant !

Hommes de Polynésie

 

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir du contenu de qualité

* En cliquant sur VALIDER, nous attestons que l'adresse mail ne sera utilisée que pour diffuser notre newsletter et que vous pourrez à tout moment annuler votre abonnement.