Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • Tahiti Phone - La Boutique en ligne

Geek

Johann Sandford professeur danseur et gamer

Publié le 7 août 2020

En cette année de grâce 2020, il ne paraît pas déplacé d’affirmer que le jeu vidéo fait partie intégrante de la culture populaire. Bon nombre de personnes de tous les horizons accordent une place de choix à cette passion dans leur emploi du temps quotidien. C’est avec cet argument en tête que la rédaction d’Hommes de Polynésie est allée à la rencontre d’un professeur des écoles et danseur de ‘ori Tahiti qui est également passionné de jeux vidéo : Johann Sandford, que les autres gamers connaissent sous le nom de Sanjo.

Agé de 38 ans, ce personnage jovial et plein d’énergie positive pratique depuis plus de 30 ans le jeu vidéo. Durant ses jeunes années, il faisait passer en priorité ses études et le sport et accordait à sa passion des pixels1 les week-ends et quelques après-midi. Il se rendait également dans les salles d’arcade régulièrement lorsqu’il accompagnait sa mère les samedis pour regarder les “grands” jouer. C’est à partir du collège, en parallèle de ses sessions sur sa Super Nintendo qui l’attendait sagement à la maison, qu’il se rendait régulièrement sur une borne le midi, avec une pièce de 100 Fcfp lui permettant de faire deux parties.

“Ma vie sociale tournait autour de mes activités extra-scolaires et il en était de même pour mes fréquentations.”, nous confie Sanjo.

Johann en 2012

Il était souvent invité par d’autres joueurs afin de comparer leurs niveaux sur des softs comme Street Fighter II.

“D’ailleurs, j’ai rencontré l’un de mes meilleurs amis ainsi (dédicace à ce sacré Gilbert !).” ajoute-t-il.

Beaucoup d’amis qu’il fréquente encore aujourd’hui sont des hardcores gamers, comme lui. Ils s’affrontent régulièrement et dans une ambiance bon enfant autour du cinquième opus de la saga Street Fighter2. Johann est également un habitué des événements organisés par l’association Tahiti Nui Arena et a remporté pas mal de tournois sur Street Fighter IV et Tekken Tag Tournament II3. Voilà ce qu’il nous dit à ce propos :

De formidables événements pendant lesquels j’ai pu rencontrer des personnes formidables que je considère comme mes amis aujourd’hui. Je remercie par ailleurs l’association TNA pour les superbes lots que j’ai pu gagner aux cours des années (notamment une ou deux consoles et un voyage aux US XD) !

Sanjo et son ami Gilbert à un événement de l’association TNA lors du FIFO 2013

Passions et vie quotidienne

Les semaines de Johann sont chargées…

Mon quotidien ressemble à ça dans les grandes lignes : sport, école, sport, préparation scolaire, danse.

Mine de rien, sa carrière d’enseignant a beaucoup réduit son temps de jeu et il ne joue plus que les samedis après-midi et durant les vacances scolaires. En parallèle des jeux vidéo, Sanjo a toujours adoré le sport. Athlétisme, boxe, tai jitsu, capoeira, breakdance, … Il a pratiqué de nombreuses disciplines pour finir par jeter son dévolu sur le ‘ori Tahiti en 2011.

Johann (au milieu) lors du gala de Miss Tahiti en 2015

“Tous les matins, je fais une séance courte de préparation physique générale (40min) et une autre séance en fin de journée. En période de Heiva, il y a aussi les répétitions le soir., nous explique-t-il.

Avec une bonne gestion, on peut faire un tas de choses. Il faut d’abord attribuer le temps dédié aux priorités. Ensuite, on jongle avec le temps restant pour les hobbies.

Sanjo à un événement de l’association TNA en août 2012

Lorsqu’on lui demande quel est son genre de jeux préféré, il nous répond sans hésiter les jeux de combats. Il ajoute même que sa licence favorite est Street Fighter. Il nous précise également quels sont les raisons de ce choix :

La stimulation intellectuelle que me procure la vitesse des jeux de combat : devoir évaluer rapidement une situation afin de prendre une succession de micro-décisions… Cela entretient la vivacité de mon esprit. Et bien sûr, garder le contact avec mes amis gamers.

Il ajoute même que s’il le pouvait, il aimerait bien participer au tournoi de l’EVO4 à Las Vegas.

Johann (2020) en tenue de combat à quelques encablures de la rentrée

Depuis quelques temps, Sanjo s’essaye également aux speedruns5 sur le remake de Resident Evil 26 (21e mondial au moment de l’écriture de cet article), ajoutant une corde à son arc de hardcore gamer.

Avec son parcours et sa vie au quotidien, Johann nous montre que si on sait fixer ses priorités, être gamer n’empêche aucunement de mener à bien tous ses autres projets de vie. Souriant, athlétique, passionné et passionnant, Sanjo est un individu fascinant qui gagne à être connu et que l’on remercie de nous avoir accordé de son temps.

1 – https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/pixel/61248?q=Pixels#60847

2 – https://streetfighter.com/?lang=fr

3 – https://fr.bandainamcoent.eu/tekken/tekken-tag-tournament-2

4 – http://evo.shoryuken.com/

5 – Pratique liée aux jeux vidéo consistant à finir rapidement un titre. Au niveau compétitif, il existe un classement mondial pour chaque jeu concerné par cette discipline.

6 – http://www.residentevil2.com/

Découvrez le portrait de Heirani Soter 

Heirani SOTER / Roxassanctuary
Rédacteur web

© Photos : Johann Sandford

Partagez Maintenant !