Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Société

Saga Tofu à Tahiti

Saga Tofu à Tahiti

Publié le 30 août 2018

Début 20e à Tahiti, un escadron de chinois débarque ! Il s’agit de coolies venus travailler à la grande plantation d’Atimaono administré par William Stewart. Parmi les nouveaux arrivants, un jeune homme sans nom mais un matricule : 6300. Un siècle et demi plus tard, 6300 est devenu l’enseigne d’une entreprise familiale pionnière en matière de production de TOFU ! Hommes de Polynésie a rencontré Vaiarii KONG YOU son gérant…

« J’ai le savoir-faire, le savoir-faire faire et maintenant il faut le faire savoir. »

La saga KONG YOU TOFU & SOJA

Vaiarii n’a pas 30 ans ! Il est un savant mélange de Bora Bora et de Chine. Un métis élevé à Papeete au système D. Et à Tahiti le système D pour une famille éduquée selon les principes de Confucius c’est : pêcher, planter et se divertir. Chez les Kong You on possédait un Bonitier et on produisait du Tofu.

L’enfant vit le jour comme la nuit. Il observe et se forge une personnalité. Il apprend vite et bien. A 14 ans déjà il préparait le TOFU sous l’œil vigilant de son père. Il utilisait même sa baguette en bois pour délimiter les morceaux de TOFU à découper.

« Ce morceau de bois est plus vieux que moi. Il a plus d’un demi-siècle, je pense que j’étais voué à faire ce métier, c’était ma vocation de reprendre ce travail, j’ai toujours été passionné par ça, j’ai grandi dans les champs agricoles, sur les quais, sur un bonitier, sur les étals du marché de Papeete, très jeune j’ai pris goût à ce train de vie. »

En 2007, la société se modernise. Finit la meule manuelle pour broyer les graines de soja. Une presse, un four, le dynamique Vaiarii apporte sa touche. Il en devient le gérant officiellement. Sur le plan local c’est une très bonne entreprise, bien implantée, si bien ancrée qu’il fournit la majorité des restaurateurs chinois en TOFU frais.

« Actuellement je propose du tofu qui se décline sous plusieurs formes, des graines de soja, de la crème de tofu, et du jus de soja. Moi je souhaiterais développer les ventes avec l’avènement du vegan, du healthy, y a un marché potentiel, y a des gens à toucher ! »

Le père de Vaiarii, loin des clichés habituels d’un patriarche froid et autoritaire, est un homme à l’image de ces vieux sages. Il a dans les yeux cette étincelle qui nous reconnecte à notre source. Jamais sans un chat à ses côtés, le mentor de Vaiarii ne ménage pas ses forces pour lui prodiguer son enseignement.

« Si je sais faire tout ce que je fais aujourd’hui c’est parce que mon père me l’a appris, il me l’a montré. Merci beaucoup papa, merci pour tout ce que tu m’as appris, tu as fait de moi un homme, un vrai, grâce à toi je peux nourrir ma famille avec un savoir-faire ! »

Plus d'informations

Sur la page Facebook Kong You Tofu & Soja

Jeanne Phanariotis
Rédactrice web

© Photos : Vaiarii Kong You

Partagez Maintenant !

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir du contenu de qualité

* En cliquant sur VALIDER, nous attestons que l'adresse mail ne sera utilisée que pour diffuser notre newsletter et que vous pourrez à tout moment annuler votre abonnement.