Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Société

Prendre soin de votre vue : dans les coulisses d’Optic 2000

Publié le 20 novembre 2017

Tantôt pratiques, tantôt accessoires de mode, les lunettes sont surtout indispensables pour bon nombre de personnes ayant besoin d’améliorer leur vue. Serge Ganancia est le co-gérant des deux boutiques Optic 2000 de Tahiti, avec ses associées Magali et Maeva. Aujourd’hui, il nous ouvre les portes de celle de Mamao pour partager avec Hommes de Polynésie les spécificités de son métier, son savoir-faire et les services qu’il propose à ses clients. 

Le parcours de Serge et de la boutique

En 1994, Serge obtient son BTS opticien lunetier à Paris et complète sa formation par 8 mois passés au service d’ophtalmologie de l’Hôpital Militaire Laveran de Marseille. Il fait ensuite ses armes dans différentes enseignes françaises avant d’arriver à Tahiti en 1998, où il rencontre ses futures associées : Magali et Maeva.

« Nous avons travaillé ensemble dans une boutique du côté de Punaauia pendant 15 ans, les gens nous connaissaient bien. »

En 2011, ils ont l’opportunité de racheter les magasins Optika Krys du centre Vaima et de Mamao. C’est tout naturellement qu’ils décident alors de s’associer pour « démarrer cette nouvelle aventure en conservant le nom Optika ».

Mais le magasin dans lequel ils travaillent à Punaauia est racheté et change de nom pour devenir Optical, ce qui entraîne une confusion importante avec Optika. Les trois associés décident alors de prendre l’enseigne Optic 2000, 1èremarque nationale française, et de déménager la boutique du centre Vaima dans la rue Foch, entre Air Tahiti et Lacoste.

Pourquoi avoir choisi Optic 2000 ? Les valeurs qui y sont associées correspondent parfaitement à l’éthique de Serge, Magali et Maeva. La marque citoyenne met en avant le travail collaboratif, la qualité des produits et du travail ainsi qu’une production d’origine majoritairement européenne. Très impliquée dans le domaine associatif, l’équipe Optic 2000 de Tahiti cotise chaque mois une somme au Téléthon et un système de récupération de lunettes pour le Burkina Faso est mis en place tout au long de l’année.

« Ça correspondait à notre vision des choses et à notre état d’esprit, tout simplement. »

Des produits et services dédiés aux polynésiens

Optic 2000, c’est tout d’abord une enseigne qui propose des forfaits pour tous les budgets. Ce sont aussi des prestations personnalisables en fonction des besoins du client, comme adapter la position des verres à la morphologie d’un visage.

Mais pas que, puisque Serge et son équipe s’adaptent aux spécificités de la Polynésie française pour proposer des produits sur-mesure et de qualité. Ils prennent soin par exemple de choisir des matériaux résistants à la chaleur et à l’humidité dans les gammes Optic 2000, et proposent des lunettes de soleil adaptées aux sports nautiques comme le kitesurf. Les masques de plongée adaptés à la vue sont également une spécialité des deux boutiques.

Les magasins Optic 2000 de Tahiti proposent aussi d’autres produits et services, afin de conseiller au mieux et de faciliter l’accès aux lunettes de vue aux clients :

  • Une garantie des verres entre 2 et 3 ans, très importante à Tahiti car l’humidité et les variations de température peuvent les abîmer.
  • Une garantie de 2 ans pour les montures avec réparations (soudures, visses…) et dépannage lorsqu’une pièce n’est pas disponible sur le territoire.

« On est très bons en système D à Tahiti, parce qu’il faut dépanner les gens lorsque la pièce met 3 semaines à arriver, on répare les lunettes. Nous avons un côté très manuel dans notre travail, il faut aider les gens. »

  • La vente de lentilles de contact, très utiles pour le surf ou les sports de combat, mais également pour ceux qui n’aiment pas porter de lunettes.
  • La 2ème paire offerte en solaire, vue, verres blancs ou non. Cette paire de lunettes est souvent adaptée en fonction de l’utilité qu’en aura le client.

« Il faut qu’elle ait une réelle utilité, généralement on va l’adapter pour le soleil, pour le travail ou pour le sport… »

  • Les conseils personnalisés font aussi partie du quotidien de Serge. Plusieurs critères peuvent entrer en ligne de compte dans le choix d’une paire de lunette : la technicité du produit (costaud, résistant), le prix, le confort (légèreté), la qualité du verre (protection, reflets) et l’aspect esthétique (couleur, forme).
  • Optic 2000 est également spécialisé dans les lunettes pour enfants, avec un grand choix de montures résistantes et adaptées à leur morphologie.
  • Pour les habitants des îles qui ne peuvent pas se déplacer à Tahiti, il existe un système de mission avec la Santé Publique : un tirage au sort est réalisé entre différents opticiens, volontaires pour se déplacer et proposer leurs services à la population. Serge et ses équipes y participent souvent. En revanche, lorsqu’un client des îles est déjà venu à la boutique, il peut tout à fait commander ses lunettes pour qu’elles lui soient envoyées.

« À Bora, il y un enfant qui casse ses lunettes sans arrêt. Avec son père on arrive à faire la commande par internet car j’ai déjà vu son fils, je connais ses mesures et les réglages. »

  • À la reprise d’Optika, Serge décide aussi de proposer la fabrication de prothèses oculaires1, car il existe un besoin réel à Tahiti. Auparavant, les tahitiens devaient être évasanés pour en bénéficier.

« C’est hyper motivant de pouvoir redonner le regard aux gens. »

Le montage, un véritable savoir-faire

Lorsqu’un client entre chez Optic 2000, il ne voit pas forcément les machines, complexes et d’une extrême précision, qui vont lui permettre de repartir avec une paire de lunettes totalement adaptée à sa morphologie et à sa vue.

Serge nous confie : « Souvent dans l’esprit des gens c’est : on vend et c’est fabriqué par quelqu’un d’autre. En vérité l’assemblage se fait ici, c’est nous qui allons monter, centrer, tailler, adapter vos verres. »

Il nous fait alors une démonstration de son savoir-faire et nous explique que le patient est d’abord vu pour prendre des mesures précises, comme l’espacement entre les deux yeux.

« On regarde aussi comment les gens se tiennent, comment ils se positionnent quand ils bougent pour adapter le centrage du verre, il faut positionner le verre bien en face de l’œil. »

La boutique dispose d’un stock important de verres sur-place. Dans ce cas, les lunettes peuvent être montées dans la journée. Pour des verres avec un traitement particulier, Serge les commande en France, où ils sont fabriqués.

« Le verre est rond lorsqu’on le reçoit, avec les marquages techniques dessus. Ces marquages sont faits par le fabricant et le verre n’a pas encore la forme de la monture. »

Pour donner sa forme au verre, Serge utilise une machine fabriquée en France. Elle palpe d’abord la monture en 3D pour enregistrer les contours précis du verre et le montage va se faire au 10ème de millimètre près. Il rentre ensuite les paramètres dans la machine et positionne le verre à l’intérieur.

« Les paramètres correspondent à la position de la pupille dans la monture. Le verre et l’œil ont tous les deux un centre optique qu’il faut mettre l’un en face de l’autre. »

La machine effectue alors l’ébauche pour donner sa forme principale au verre. Viennent ensuite les finitions pour l’esthétisme de la monture comme par exemple cacher l’épaisseur du verre et faire les biseaux sur le pourtour. Enfin, il faut ébavurer le verre pour éviter que les bords soient tranchants grâce à des contre biseaux. S’ensuit une nouvelle vérification des mesures.

La Polynésie nécessite là aussi un savoir-faire particulier et précis puisque la chaleur entraîne souvent la rétractation de la monture. Les mesures sont donc faites en fonction de cette contrainte et afin que le verre ne se déforme pas.

« C’est un métier particulier, il faut être à la fois commercial, il y a l’aspect technique, manuel. C’est un vrai savoir-faire : le perçage, le meulage2 (taille du verre), le vissage… Plus une approche paramédicale car les gens viennent avec des problèmes particuliers (glaucome3, cataracte4, DMLA5…). »

Serge aime l’aspect créatif de son métier : conseiller le client sur le choix de la couleur et de la forme, personnaliser et adapter la monture à son visage… Mais aussi la polyvalence de son activité. Chaque étape est importante, il faut savoir tout faire, de manière précise pour une qualité de rendu optimale. Il nous confie : « À Tahiti on arrive encore à travailler comme de vrais opticiens, c’est un gros avantage. » Les équipes Optic 2000 de Tahiti sont les plus anciens opticiens de Polynésie. Au-delà de l’enseigne française et depuis plus de vingt ans, ils ont su s’adapter aux besoins de la population polynésienne, pour lui proposer de véritables espaces dédiés à la vue.

Plus d'informations

Sur la page Facebook Optic 2000 Tahiti
Et sur le site www.optic2000-tahiti.pf
Sur www.zuckoo.pf

1 Prothèses oculaires : yeux de verre pour les personnes ayant perdues la vue.
2
Meulage : taille du verre.
3 Glaucome : maladie dégénérative du nerf optique qui entraine une perte progressive de la vision commençant tout d’abord en périphérie et progressant vers le centre. (Source : Wikipédia)
4 Cataracte : opacification partielle ou totale du cristallin, situé à l’intérieur de l’œil. Cette opacification est responsable d’une baisse progressive de la vue, au début accompagnée de gêne à la lumière. (Source : Wikipédia)
5 DMLA : la dégénérescence maculaire liée à l’âge est une maladie de la rétine qui provoque un affaiblissement important des capacités visuelles. Une DMLA peut apparaître à partir de 50 ans, et plus fréquemment à partir de 65 ans. (Source : Wikipédia)

Camille Lagy
Rédactrice web

© Photos : Hommes de Polynésie

Partagez Maintenant !

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir du contenu de qualité

* En cliquant sur VALIDER, nous attestons que l'adresse mail ne sera utilisée que pour diffuser notre newsletter et que vous pourrez à tout moment annuler votre abonnement.