Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Société

L’Eden de Jean-Claude VONSY à Maatea-MOOREA

Publié le 10 septembre 2020

Professeur de sciences et vie de la terre (SVT) à l’origine, Jean-Claude VONSY a pris sa retraite il y a trois ans. Agé de 64 ans, Il a eu trois enfants avec sa femme Marianne ATIU : une fille et un garçon vivant en France, et une seconde fille vivant en Australie. Pour Hommes de Polynésie, il raconte sa vie et sa passion, dans son Eden à Maatea.

Ua fa’ati’a mai ‘o Jean Claude a VONSY  i  tōna orara’a , e ono ‘ahuru ma maha matahiti tōna . ‘Ua fānau ōna i TAHITI ,nō RAIATEA mai ra rātou . E ‘ahuru tu’āne e tuahine tō JEAN CLAUDE. E toru tamari’i tāna, hō’ē tamahine ‘e hō’ē tamaroa tei te fenua fārani e hō’ē tamahine i AUTERARIA .

‘O Mariane  a ATIU tāna vahine .

‘Ua ha’amata ‘ōna i te ‘ohipa fa’a’apu i tōna ravera’a i te fa’atuhara’a a piti matahiti i teienei.

Son travail

 

Il est né à Tahiti et a grandi à Raiatea. Il est allé en France pour ses études et il y a obtenu son bac, sa licence, sa maîtrise et son CAPES. Il est revenu sur Tahiti pour enseigner les SVT au collège du Taaone, puis sur Moorea au collège de Paopao où il a fini sa carrière d’enseignant.

 

En 2010, alors qu’il enseigne encore, il prépare sa retraite. Il achète un terrain dans la vallée de Maatea pour y vivre et y cultiver toutes les variétés de plantes achetées en pot à chaque foire agricole.

 

« C’était mon rêve, j’ai parcouru Moorea à la recherche d’un terrain qui pouvait accueillir toutes les espèces que j’avais achetées, plantées, marcottés et j’ai eu la chance de trouver ce terrain au fond de la vallée de Maatea. Il était parfait pour cela… »

 

Sa femme a aussi développé la culture de l’hibiscus (environ 1 000 variétés) avec son frère qui est reconnu comme un des plus grands spécialistes de cette fleur à Moorea mais aussi sur l’ensemble de la Polynésie !

 

Il a ainsi planté :

  • des légumes en tout genre : des tomates, des concombres serpents, des aubergines, de la salade …
  • des épices: différentes variétés de piment, du romarin, des oignons verts, différents gingembres dont une variété bleue…
  • des fruits: des pitayas, des fruits miraculeux, du pakai chinois, des ramboutans, des fruits de la passion, de l’abiu, des citrons géants, des pamplemousses, des bananes, des papayes, des durians aux senteurs particulières, des kakis, des noix, des loganes, des litchis, des cocos, des cerises australiennes et brésiliennes, des pommes-étoiles, du cacao …
  • et d’autres fleurs: des fougères bleues, du jasmin, du chèvrefeuille et plusieurs variétés de tiare…

Tāna ‘ohipa i teienei

 

Ua pa’ari ‘ōna i Raiatea ‘e ‘ua haere mai ‘ōna i Tahiti nō tāna ha’api’ira’a. I muri mai, ‘ua haere ‘ōna i te fenua fārani nō te ha’api’ira’a teitei. ‘Ua roa’a mai tāna mau parau tū’ite (te parau tū’ite tuatoru, parau tū’ite ihi ha’api’i tuarua, parau ‘aravehi tuatoru) ‘e ‘ua manuia i te tataura’a ‘orometua tuarua (CAPES).

 

Tōna ho’ira’a mai i Tahiti, ‘ua rave atura ‘ōna te ‘ōhipa ōrometua ‘ihiora i Ta’aone i Tahiti. ‘Ua haere mai atura ‘ōna ‘e tāna vahine i MOOREA  ‘e ‘ua rave atura te ‘ohipa ‘orometua  i Paopao tae roa i tōna ravera’a i te fa’atuhara’a. I te matahiti piti tauatini ‘ahuru, ‘ua rōa’a iāna hō’ē fenua i MAATEA ‘e ‘ua rave te ‘ōhipa fa’a’apu .

 

« E moeamoea terā nō’u. ‘Ua mā’imi noa vau i te tahi fenua nō te tanu i te tā’āto’ara’a o te mau rā’au tā’u i tanu, i ho’o, i fa’a’aere ‘e ‘ua roa’a mai teie fenua i roto i te fa’a nō Ma’atea. E fenua nehenehe roa ‘e e mea tano maita’i nō tā’u ‘ōpuara’a… »

 

Rave rahi mau ‘aute tā tāna vahine i tanu ato’a mai ia tōna tae’ae. E ta’ata ‘aravihi roa nō te tanu teie huru tiare i Moorea ‘e i Porinetia tā’āto’a.

 

 ‘Āue te ‘āue ! E mea nehenehe mau !

 

‘Ua rave ‘ōna te ohipa fa’a’apu nō te mea e au rahi roa ‘ōna te nātura.

 

‘Ua tanu ‘ōna te mau huru mā’a ato’a mai :

 

  • te mau mā’a hōtu nō rapae mai: Te teri Auteraria Peretaria ,te pitaia, te kaki, te paramo , te tāporo « caviar » e te tāporo rārahi, te tūriana,te tūte …
  • Te mau ma’a hōtu nō te fenua nei: te mei’a ‘ute’ute , te remūna ,te hōtuari’i , te tapotapo…
  • Te mau mā’a tūpu: te tōtoma ofi , te tomāti , te rau ota …
  • Te mau fa’ano’ano’a mā’a:Te tinamo , te aretu mono’i , te tirofe, te re’a tahiti , te re’a tinito nīnamu , te pepa , te hautei , te oniani …
  • Te mau tiare: Te hito’a , te ‘aute , te « exora » , ‘e e tauatini huru rau ‘aute tanuhia e tāna vahine…

Son fa’a’apu s’étend sur près de 18 000 m2 !

 

Mais il ne s’est pas arrêté là, puis ce qu’il a aussi deux bassins ou il élève des tilapias de couleur noir et orange qu’on appelle sun-fish. Il les consomme de temps en temps.

 

« Ce sont des poissons de variété rayé, meilleure en gout, meilleure que le classique tout noir que l’on trouve dans le lac de temae.  Je leurs donne des bananes, du uru cuit et ils mangent tout ce qui flotte. »

E mea rahi fa’ahou ā te mau mā’a  hōtu , mā’a tūpu ‘e te mau fa’ano’ano’a mā’a ‘e te tiare.

 

18 000 mētera tuea te fāito o tāna fa’a’apu. ‘A tahi ra mātou e ’ite i te hō’ē fa’a’apu rārahi mai te reira ‘e ‘a tahi ra mātou e tāmata teie mau mā’a .

 

‘Aita ra ‘oia i fa’aea noa i reira. Tē fa’a’amu ato’a ra ‘ōna i te Tilapia ‘ere’ere ‘e te tahi e mea puatou (sunfish). Te tahi taime, e ‘amu rātou terā mau i’a.

 

«Terā mau i’a puatou toretore, e mea monamona a’e i terā tō Temae. E fa’a’amu vau ‘ia rātou i te ‘uru tunu, te mei’a… »

Nos impressions sur notre rencontre avec Jean-Claude VONSY

 

Nous avons visité toute la plantation et l’avons trouvé belle, propre et bien entretenue. M. Vonsy, sous ses airs très sérieux, est un homme passionné par ce qu’il fait mais aussi très courageux car cela demande beaucoup de travail.

 

 « Il faut vraiment être passionné car tu passes tout ton temps à débrousser. Quand tu as fini de nettoyer une partie de ton terrain, tout a déjà repoussé sur l’autre… »

 

A cette occasion, il nous a fait découvrir plusieurs variétés de plantes, que nous ne connaissions pas. Quelle chance ! Il nous a permis de déguster certains fruits au fil de la visite. On s’est régalé ! Il est même un peu farceur et il a nous a incité à goûter ses fameux piments… Nous avons aussi la chance de pouvoir rapporter des plants chez nous pour les faire pousser.

 

Si vous souhaitez rencontrer Jean-Claude, il sera ravi de vous accueillir pour vous faire découvrir son fa’a’apu. Vous pourrez aussi acheter des plants de toutes sortes et bénéficier de son expérience pour aménager votre propre fa’a’apu.

Tō mātou mana’o :

 

‘Ua tere māta’ita’i mātou i te tā’āto’ara’a o tāna fa’a’apu. E mea mā ‘e mea naho maita’i. E ta’ata itoito roa o VONSY tāne nō te mea ‘e ‘ere roa atu i te ‘ohipa na’ina’i.

 

« E ti’a ‘ia itoito maita’i ‘oe nō te mea e ‘ūtaru noa te ‘ohipa. Vaere mai ‘oe hō’ē pae, tupu mai ïa i te tahi »

 

Maoti ‘ōna i tāmata ai mātou i te tahi mau mā’a monamona ‘ite ‘orehia e mātou ‘e ‘ua ‘ite ato’a mātou rave rahi mau rā’au ‘ē’ē. E ta’ata ha’uti ato’a ‘o VONSY tāne nō te mea ‘ua ani tāmau noa ‘ōna ‘ia mātou ‘ia tāmata tāna mau ‘ōporo… ‘Aita ra hō’ē a’e i roto ia mātou i fāri’i ai i teie anira’a… ‘Ua hōro’a ato’a mai ‘ōna te tahi mau hoi ‘ia tanu iō mātou.

 

Mai te peu e hina’aro ‘outou e fārere’i ia Jean-Claude i roto i tāna parataito, e ‘oa’oa ‘ōna i te fa’a’ite ia ‘outou i tāna fa’a’apu.

Les élèves de la 3e 5, accompagnés de Rahiti BUCHIN et Laurence GURY, leurs professeurs de tahitien et français

Collège d’Afareaitu – 2019/2020

© Photos : Les élèves de la 3e 5 Collège d’Afareaitu – 2019/2020

pour plus de renseignements

En partenariat avec la DGEE et le collège d’Afareaitu

FACEBOOK

Zuckoo

Partagez Maintenant !