Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Non classé

Circuler à vélo en toute sécurité

Comment circuler à vélo en toute sécurité

Publié le 23 juin 2017

À l’approche des vacances, bon nombre d’enfants et de jeunes adolescents enfourchent leur vélo pour arpenter les quartiers et parfois la grande route. C’est pourquoi, il serait bon de se rappeler, voire de découvrir les principales règles de base qui régissent la pratique du vélo, de même que les équipements obligatoires afin de garantir la sécurité pour tous. Hommes de Polynésie vous donne quelques rappels pour circuler à vélo en toute sécurité.

La route n’est pas un terrain de jeu

Premièrement, il est indispensable de prendre conscience que la route n’est pas un terrain de jeu.Les parents doivent être vigilants, car leurs enfants sont vulnérables lorsqu’ils sont à vélo sur les routes.

Selon le code de la route polynésien, il est interdit à un enfant de moins de six ans de circuler à vélo sur les routes. Celui-ci doit être transporté sur un vélo, assis et bien attaché sur un siège, à l’arrière du conducteur.

Entre six et huit ans, l’enfant peut circuler à vélo sur les routes, mais il doit obligatoirement être accompagné d’un adulte.

Des règles de conduite et des conseils à observer

Le cycliste doit obligatoirement utiliser la partie droite de la chaussée. Depuis quelques années, des couloirs réservés aux deux roues ont été aménagés, du moins dans certaines communes.

Le cycliste ne doit pas circuler à contresens ou sur les trottoirs. Il risque en effet de surprendre automobilistes et piétons et de provoquer ainsi un accident.

Il est interdit à un cycliste de zigzaguer sur la chaussée, de se faire remorquer par un véhicule, de pratiquer une conduite acrobatique comme le « wheeling », c’est-à-dire, rouler sur une roue.

Le conducteur d’un vélo doit être assis sur la selle, tenir le guidon et garder les pieds sur les pédales. Il lui est interdit de transporter une personne assise sur le guidon, à califourchon ou en amazone, voire de transporter des charges susceptibles de déséquilibrer le vélo.

S’il y a plusieurs cyclistes sur la chaussée, ils doivent circuler en file indienne. Le vélo étant dépourvu de clignotant, le cycliste doit avertir le véhicule situé derrière lui, de quel côté il va tourner, avec son bras.

Il doit être vigilant quant aux portières qui s’ouvrent soudainement et donc éviter de rouler trop près des véhicules en stationnement.

La nuit, il est impératif que le cycliste soit visible de tous et notamment des automobilistes. Il est conseillé de porter des vêtements clairs et un gilet réfléchissant.

Des équipements adéquats pour une sécurité maximale

Bien que le climat polynésien soit de type chaud et humide, il est préconisé au cycliste de se vêtir d’un tricot à manche longue, d’un pantalon et d’une paire de chaussures fermées, tout cela pour une sécurité maximale.

Pour circuler à vélo, le casque n’est pas obligatoire en Polynésie (alors qu’il l’est en métropole depuis le 22 mars 2017 pour les enfants de moins de 12 ans). Cependant il s’avère indispensable afin de réduire les risques de traumatismes crâniens. En effet dans 40% des cas, les chutes à vélo entraînent des blessures à la tête. Le casque doit être conforme aux normes de sécurité NF ou E.

Une paire de lunette, des gants, des coudières, des genouillères, un kit de réparation et un gilet réfléchissant viennent compléter l’équipement de sécurité du cycliste.

Enfin le vélo doit être équipé de freins et d’un éclairage à l’avant et à l’arrière, d’un dispositif réfléchissant et d’une sonnette. La selle et le guidon doivent être réglés en fonction de la taille du cycliste. Des pneus bien gonflés sont synonymes d’un bon freinage et d’une bonne adhérence au sol.

En matière de circulation à vélo, ce qui prime avant tout, c’est la sécurité.

Thierry TEAMO
Rédacteur web 

© Photo : Thierry Teamo

Partagez Maintenant !