Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • Ecouteurs sans fil et montre pour l'achat du Note10 ou Note10+

Geek

Philippe Colombani, la renaissance à la vie

Publié le 14 mars 2020

Aujourd’hui,  Hommes de Polynésie  est allé à la rencontre d’un passionné d’informatique et de dessin. Philippe Colombani a 41 ans. Il avait une carrière tracée dans l’informatique, mais la vie en a décidé autrement. Voici une histoire de passion, d’amour, de choix et de vie, tout simplement.

La nature comme terrain de jeux

Philippe grandit à Papara. Il n’a jamais connu ses parents ensemble, car ils se sont séparés quand il était bébé, “ça a toujours été normal pour moi”. Il vit principalement chez sa mère et son beau-père, qui l’élève comme son propre fils.

Ses parents travaillant à Papeete, il est scolarisé en ville et connaît les navettes tous les jours de la semaine.

“On se levait à 4h30 tous les matins, et on faisait la toilette à l’eau glacée… on finit par s’y habituer.”

C’est au pied d’une montagne qu’était située la maison familiale, ce qui développe en Philippe un amour prononcé pour la nature. Il adorait construire des cabanes dans des endroits sauvages.

“Partir en montagne n’est pas un exutoire, je m’y sens juste à ma place.”

Les ordinateurs – une seconde nature

À 12 ans, Philippe découvre les jeux vidéo sur ordinateur. Il se passionne à essayer de maîtriser les machines qu’il utilise pour jouer, explore les systèmes d’exploitation, d’allocation de mémoire, etc. Naît alors en lui naturellement une passion, qu’il voudra étudier plus tard, avant d’en faire un métier…

“Je jonglais avec les capacités de la machine. J’ai pianoté sur des Commodore64, Apple IIGS, sur des 286SX, etc. et je trouvais ça très intéressant. À mes 15 ans, mon père m’a offert mon premier ordinateur »

Passionné de dessin également, il se familiarise avec les logiciels d’infographie.

 « Aujourd’hui je pense pouvoir passer pour un dinosaure si j’avouai, à la nouvelle génération d’infographistes, avoir commencé avec Photoshop 2.0 et 3dStudioMax3.0 »

L’informatique

Il décide de poursuivre ses études en France. Mais sur place, Philippe vit un vrai choc culturel, particulièrement face aux comportements individualistes et arrivistes, à l’opposé de ce qu’il connaît à Tahiti. Malgré une place obtenue dans une grande école d’animation, Il met fin à cette aventure au bout de deux mois et décide de rentrer en Polynésie.

“Je n’avais pas dormi pendant au moins deux semaines… ça ne passait pas avec les autres.”

De retour au fenua, il tente un BTS Action CO à Taaone, mais Philippe ne se sent pas à sa place et se voit contraint d’arrêter au bout de quelques mois. Il intègre alors directement le monde du travail comme technicien informatique et installateur réseaux. Un an plus tard, il rejoint l’entreprise de son père et s’occupe d’informatiser les commandes de réapprovisionnement de son commerce.

“Ce sont ces expériences professionnelles qui m’ont permis d’obtenir un diplôme universitaire de niveau Master vers 21 ans. Ensuite, je suis rentré à l’OPT en tant que webmaster. Une aventure qui a duré 18 ans.”

Une reconversion pour un sens à sa vie

En 2018, Philippe ouvre son propre commerce : FitnessBoutique, une enseigne 100% dédiée au bien-être, au sport et à la santé – trois points importants qui l’ont aidé à se reconstruire après le décès de sa femme Karine six ans auparavant, atteinte du syndrome AVB (1).

“Quand j’ai rencontré Karine, il n’y avait déjà pas de doute à nourrir sur son futur, sur notre futur… Nous vivions intensément : elle voulait profiter de la vie à 100%. C’était une femme très courageuse, tout comme sa famille.”

Pendant deux ans, Philippe traverse une période difficile. Ce sera au travers du sport et  grâce au  soutien de ses amis du club Systema Tahiti (2) et de sa famille qu’il réussira à se relever.

L’arrivée de son fils Hikianalia il y a deux ans au sein d’une famille recomposée lui permettra de goûter pleinement aux valeurs de la famille.

Depuis ce jour, Philippe s’impose de vivre pleinement l’instant présent. Il prend conscience de beaucoup de choses et réorganise les priorités de son quotidien. Ainsi, le soir, il troque désormais son ordinateur contre des câlins et des histoires à raconter à son fils.

“Être papa, c’est génial. Si je l’avais su, j’aurais fait un bébé plus tôt. »

1 maladie rare qui se caractérise par une obstruction des voies biliaires intra et extra- hépatiques

2 art martial russe utilisé par certains groupes des forces spéciales russes

Plus d'informations

Facebook : Fitness Boutique 

Site web : Fitness Boutique 

Vainui Moreno
Rédactrice web

© Photos : Philippe Colombani

Partagez Maintenant !