Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • Galaxy Note20 / 20 Ultra - Offre de lancement

Geek

Enoha, Banquier et Gamer collectionneur

Publié le 6 octobre 2020

Cette semaine, Hommes de Polynésie est allé à la rencontre d’un amoureux des pixels, anciennement secrétaire de l’association Tahiti Nui Arena : Enoha Rey, alias Likuid. Un banquier de 35 ans passionné de jeux vidéo qui, depuis quelques années, s’est lancé dans la collection de consoles et de jeux.

Gamer depuis l’enfance

Lorsqu’il fouille dans sa mémoire, Enoha se souvient que l’aventure a certainement commencé pour lui entre 6 et 7 ans, sur une console Game & Watch1. Elle se prolonge alors régulièrement chez ses cousins, qui possèdent une vraie console de salon. Ce périple finit cependant par atteindre son foyer, lorsqu’on lui offre une Sega Genesis2 – l’équivalent US de la célèbre Megadrive. Au collège, il forme autour de cette passion commune un groupe d’amis, qu’il fréquente encore aujourd’hui.    

« Je jouais surtout après le dîner, le soir, avec mon petit frère. »

Les années passent et les goûts d’Enoha s’affinent et s’affirment. Après avoir traversé plusieurs générations de consoles, il peut dresser aisément une liste de jeux qui l’ont marqué plus que d’autres : Xenogears, Persona 4, The Last of Us I et II, Skies of Arcadia, Baten Kaitos ou encore Suikoden 2, pour ne citer qu’eux. Le jeu sur lequel il passe son temps au moment de la rédaction de cet article se nomme Persona 5 Royal3 et son jeu préféré est The Last of Us Part II4 :

« Tout est bien ficelé, l’histoire est prenante et nous tient en haleine tout le long. De plus, sa structure est assez inédite et les émotions dégagées par le titre sont uniques. C’est vraiment un bijou ! »

En T-Shirt jaune, Enoha lorsqu’il était secrétaire de l’association Tahiti Nui Arena en 2007/ © TNA

De passion à collection

Si Enoha a toujours aimé les jeux vidéo, ce désir de collection, lui, ne nait que récemment. C’est à la suite de la re-découverte de ses anciens jeux, qu’il se dit qu’il aimerait bien y jouer sur le matériel d’origine. Sous l’impulsion de cette envie, il débute en 2016 sa quête.

« C’est compliqué, parce que le marché est quasiment inexistant localement. Il n’y a pas de boutique spécialisée. Par contre, le gros avantage, c’est que ça n’intéresse pas beaucoup de monde, donc quand il y a des pièces rares à vendre d’occasion, elles sont souvent bon marché. »

Quelques images de la collection de Likuid / © Enoha Rey

Il conseille d’ailleurs aux collectionneurs du fenua de ne pas hésiter à faire les marchés aux puces, qui regorgent de trésors. C’est d’ailleurs à l’un d’entre eux qu’il trouve la pièce dont il est le plus fier :  Panzer Dragoon Saga sur Saturn, qu’il achète pour 2000 XPF5, bien en deçà de sa valeur réelle.

Changerait-il quelque chose à son parcours ?

« Je ferais plus attention aux emballages et aux notices de mes jeux, qui peuvent aujourd’hui atteindre des sommes plus élevées que les jeux eux-mêmes ! »

Quelques images de la collection de Likuid / © Enoha Rey

Jeu vidéo et vie sociale

Enoha n’a pas de préférence en ce qui concerne le rétrogaming et les jeux vidéo plus modernes. Même si les sensations ne sont pour lui pas les mêmes, il éprouve le même plaisir à faire les uns comme les autres. Il déplore juste les frasques du marché d’aujourd’hui qui misent sur des mises à jour pour compenser des jeux qui sortent avec pas mal de bugs, ainsi que des DLC6 trop nombreux, parfois même déjà présents dans le code du jeu.

« Le jeu vidéo est un art, au même titre que le cinéma. Si je devais faire une analogie avec le cinéma et la télévision, je dirais qu’on contemple un film (ou une série), alors qu’on vit une aventure dans un jeu vidéo. La vraie différence, c’est la transposition personnelle dans l’aventure, qui donne l’impression, après avoir fini un jeu, de l’avoir un peu vécu. »

En parallèle de sa passion, Enoha profite de sa vie de famille avec sa compagne et son enfant de 3 ans, et pratique la musculation depuis 10 ans, la guitare depuis 15 ans, et de temps en temps de la menuiserie et de l’électronique au détour de son travail de banquier.

« Le jeu vidéo, c’est une passion, un hobby, mais il ne doit en aucun cas venir perturber notre vie. Il faut simplement trouver un équilibre, comme dans toute passion. »

Enoha Rey, passionné avec la tête sur les épaules, arrive à faire coexister avec sagesse tous les aspects de sa vie professionnelle, familiale et de gamer/collectionneur.

Enoha et sa collection / © Enoha Rey

pour plus de renseignements

1 Ressortie d’une console Game & Watch à l’occasion des 35 ans de Mario : https://gameandwatch.nintendo.com/

2 Site de la Genesis Mini : https://genesismini.sega.com/

3 https://atlus.com/p5r/

4 https://www.thelastofus.playstation.com/

5 https://www.ebay.com/p/5682

6 Dowload Content

Heirani SOTER / Roxassanctuary
Rédacteur web

© Photos : TNA, Enoha Rey

Partagez Maintenant !