Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Évasion

Yann, le chasseur d’histoires polynésiennes

Yann, le chasseur d’histoires polynésiennes

Publié le 27 juillet 2018

« Chaque polynésien a une histoire en lui. »

Yann, producteur audiovisuel, est un chasseur d’images et d’histoires en Polynésie. Au travers de ses émissions consacrées au secteur primaire et à la mer « To’u fenua To’u ora » et « Moana », il tire le portrait d’agriculteurs, d’artisans et de pêcheurs qui vivent du terroir de notre fenua. Une fois n’est pas coutume, cette fois-ci, c’est Yann qui s’est confié à Hommes de Polynésie sur son parcours original qui l’a vu passer de menuisier, à bijoutier puis journaliste.

Un parcours original guidé par la passion avant tout

Né à Tahiti, Yann, après des études scientifiques, a touché à beaucoup de secteurs afin de devenir journaliste et producteur audiovisuel en free-lance pour le compte de sa société « My Prod Tahiti ». Son parcours professionnel commence par une expérience dans une usine de menuiserie aluminium.

« Se lever tôt, bosser dur, être discipliné. J’ai appris tout cela à l’usine en fabriquant des fenêtres en aluminium. Comme dans tout ce que je fais, je l’ai fait à fond et j’essayais de donner le meilleur de moi. Je me voyais déjà faire carrière dans ce secteur. »

Pourtant, une nouvelle opportunité se présente pour Yann : travailler en tant que trieur de perles pour une société de grossiste.

« Après deux ans, j’avais envie de changement, et j’ai tout de suite aimé ce nouveau secteur. J’ai tellement aimé que j’ai ouvert ma propre société pour devenir artisan-bijoutier à part entière grâce à mes connaissances dans le milieu de la perle. »

Son activité marchait bien jusqu’à la crise de la perle dans les années 2000. Yann se dit qu’il est temps de se réorienter, et il arrive à la production audiovisuelle un peu par hasard par sa passion du Foot. Comme souvent, c’est une rencontre qui lui met le pied à l’étrier.

« J’ai eu la chance de rencontrer Olivier Huc, un grand professionnel du journalisme, qui présentait à l’époque l’émission sportive Fenua Foot sur TNTV. Il a commencé à me proposer de tourner des images du championnat local le week-end. Puis, j’ai appris à monter mes images de façon autonome. Quand Olivier a rejoint la Confédération Océanienne de Football, j’ai repris la présentation de Fenua Foot ! »

Yann anime alors l’émission seul pendant un an où il devait à la fois tourner les images, les monter, écrire les textes, poser sa voix et présenter l’émission en direct toutes les semaines.

« C’était un rythme de fou, je travaillais beaucoup la nuit. Je n’ai pas compté toutes les nuits blanches. Aussi, j’ai surpassé ma timidité naturelle afin de présenter l’émission en direct. J’ai beaucoup appris lors de cette période. C’était un baptême du feu inoubliable. »

Mettre en valeur les artistes de notre terroir

Par la suite, Yann élargit son spectre au-delà du foot et décide de mettre en valeur les acteurs du secteur primaire et de la mer en Polynésie au sein de deux émissions pour Tahiti Nui Télévision.

« L’idée est de montrer au grand public les personnes formidables qui travaillent la terre ou l’Océan. J’ai mis tout mon savoir-faire en la matière afin de mettre l’éclairage sur les artistes de notre terroir. »

Yann insiste sur le fait que toutes les personnes qu’il a rencontrées sont attachantes et passionnées par leur culture et leur tradition.

« J’ai toujours été accueilli chaleureusement par les Polynésiens que j’ai interviewé. Il y a une mine d’or en Polynésie en terme de potentiel narratif. Le polynésien aime qu’on parle de sa culture, de son histoire. C’est une fierté que nous avons et que nous devons garder. »

Yann ne boude pas son plaisir d’être à son compte, de ne dépendre de personne d’autre que de lui-même.

« C’est un peu un défi de la vie, tous les mois il faut que je paye mes charges. C’est une bonne école de la vie, travailler dur pour profiter des fruits de son travail. »

Aujourd’hui, Yann songe sérieusement à embaucher. Il souhaite disposer de plus de moyens humains et matériels.  Il ambitionne de produire ses propres émissions et d’inclure un nouveau format de documentaire à son carnet de commande, du « 52 minutes ».

« Notre terroir, ses artisans, agriculteurs et pêcheurs du Fenua, est une ressource inépuisable. Il y a tellement d’histoires en chaque polynésien. À nous de les mettre en valeur !»

Plus d'informations

Retrouvez les émissions produites par Yann sur TNTV « To’u fenua To’u ora » (tous les lundis) et « Moana » (tous les dimanches).

G. C.
Rédacteur web

© Photos : TNTV

Partagez Maintenant !