Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

  • H. T. J, histoire de graffeur!

Art & Culture

Thierry, « les révoltés de la Bounty » une comédie musicale made in fenua !

Thierry, « les révoltés de la Bounty » une comédie musicale made in fenua !

Publié le 1 août 2018

Après trois ans d’écriture et de casting, le producteur français, Thierry Cordonnier, se prépare à rentrer en production pour sa comédie musicale « Les Révoltés de la Bounty ». Un répertoire de 30 chansons dont certaines interprétées par le chanteur polynésien Teiva LC et Maximilien Philippe finaliste de the Voice. Hommes de Polynésie s’est penché sur ce formidable outil promotionnel pour la Polynésie. Car l’idée est bien d’exporter le spectacle dans plusieurs pays.

« Signes moi parce que je vais être une star ! » Pascal Obispo encore inconnu s’adressant à Thierry Cordonnier

Un producteur dans le métier depuis 20 ans

Thierry n’est pas né sous les tropiques. Il voit le jour à proximité de Paris où il passe une enfance heureuse avec ses deux frères. Comme son grand-père avant lui, Thierry à la fibre artistique.  Il apprend à jouer du piano très tôt. Bémol, il n’est pas fait pour les études. Il échoue au BAC et est mis à la porte du foyer familial. Sans diplôme, il débarque au culot aux studios des Buttes-Chaumont1.

« Je fais tous les métiers, régisseur, doublure, voiture-loge, acteur. Je fais du théâtre avec des potes et je multiplie les petits rôles et les petits métiers sur les tournages, j’apprends le job, pour finir assistant de plusieurs réalisateurs dont Jacques Espagne, connu à l’époque pour son téléfilm avec Patrick Bruel, « Des larmes comme des couteaux » ».

Thierry évolue dans un milieu de gens célèbres. Autour de lui gravitent acteurs, peintres, intellectuels. Il n’est pas rare qu’il échange avec Carole Bouquet ou Francis Huster. Mais la fibre musicale vibre plus fort. Il veut faire de la musique. Arrive LA rencontre. Elle se présente sous les traits d’un chanteur, pianiste auteur compositeur : Phil Nardone.

« Nous sommes en 1986, c’est le tournant de ma vie, nous sommes jeunes, je crée ma boite « Mutants production » avec Phil. En plus de notre studio, on part régulièrement finaliser les enregistrements à Londres, au mythique Studio Trident (première photo / 1988), on travaille la nuit parce que c’est moins cher. Toutes les rencontres ont été importantes et toutes m’ont marqué parce qu’elles étaient toutes inconnues. »

La Polynésie terre d'asile

L’aventure va durer 10 ans avant la rupture en douceur avec Phil, son associé. Il change de vie, quitte la France pour l’Afrique. Mais le coup d’Etat de 1999 en Côte d’Ivoire l’oblige à revenir vers la France. Et puis il se rappelle de son grand-oncle qui a séjourné 30 ans en Polynésie de 1930 à 1960. Des anecdotes qui viennent frapper sur la paroi de ses souvenirs. C’est le déclic.

« Je suis arrivé en 2004 en famille avec mes filles, Moana et Ljubav. Elles étaient encore toutes petites. Les trois années qui ont suivi, je les ai consacrées à les élever à Moorea. Une éducation fondée sur la communauté et le partage. »

S’il a ses racines en France, son cœur lui est à la Polynésie. Même si Thierry a déjà dix vies, celle qu’il vit en Polynésie est unique. « Je ne me vois plus faire ma vie ailleurs ! » nous souffle-t-il.

« Je me rappellerai toujours ce premier jour où j’ai traversé le chenal accompagné d’une baleine. J’étais habité par ce sentiment étrange comme si j’arrivais chez moi. En fait, je suis un local qui est revenu ! »

Les mutinés en chanson

2014, Thierry change de statut. Le père célibataire renoue avec la musique. La Polynésie lui inspire quelques mots, quelques notes. Le torrent de mots se bouscule dans sa tête. Un air, une musique, une vision, « les mutinés en chanson », il tient sa comédie musicale !

« Pendant un an j’écris chez moi, je me suis beaucoup documenté afin de suivre l’histoire et de trouver des thèmes. La Révolte, le départ, l’arrivée… et puis après tant d’années un coup de fil que je passe à Phil Nardone fin 2015, mon ami de toujours auteur compositeur, on discute, je lui donne des indications sur la direction artistique à suivre, il me dit « tu es sûr ? » Content en fait du choix… On rigole, l’aventure est repartie, comme avant… Phil écrit et compose des chansons sublimes. Le travail se fait à distance pendant plus d’un an avant de nous revoir pour travailler en 2017. » 

L’histoire « Les révoltés de la Bounty » est retranscrite en chansons. Phil travaille sur la couleur musicale, compose écrit et transmet ses notes à Thierry. Une correspondance qui va durer longtemps. Le temps des casting nationaux et locaux, des financements sur fond propre pour enregistrer à Paris d’abord, Tahiti ensuite. 30 chansons au total, dont certaines interprétées par Teiva LC, Eva Ariitai, Vaheana Fernandez et Teva Salmon. 3 ans se sont déjà écoulés. Pierre Cosso (la Boum 2) ami Parisien de très longue date et vivant aussi à Tahiti rejoint l’équipe pour l’écriture du livret et la mise en scène. 

« Nous partons de très loin mais la moitié du chemin est faite. Si c’est intelligemment mené c’est un carton dans le monde entier. »

Thierry vise l’internationalisation. Une belle façon de faire voyager l’histoire et par la même de promouvoir la Polynésie pendant des années. « Ma preuve d’amour à la Polynésie » lâche t’il suivi de son expression favorite « Never give up, la vie est belle ! »

« Je n’ai aucun stress, aucune peur. Comme je préfère l’ombre à la lumière, je préfère porter les autres c’est mon moteur ! »

Air Tahiti Nui a déjà signé le partenariat et suit le projet. D’autres mécènes sont évidemment les bienvenus pour faire résonner cette épopée dans le monde. Il est permis de rêver. Après tout, le cirque du Soleil ne s’est pas fait en un jour. Un coup de pouce, même inattendu peut faire des miracles.

Buttes-Chaumont : studios de cinéma puis de télévision où se sont écrites les plus grandes heures de la télévision française avec notamment de prestigieux locataires comme Michel Druker ou Christophe Dechavanne.

Jeanne PHANARIOTIS
Rédactrice web

© Photos : Hommes de Polynésie, Thierry Cordonnier

Partagez Maintenant !