Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Portrait

« Ia Ora na » Moana !

Publié le 25 janvier 2019

La rencontre du jour nous conduit dans un repère de créateurs. Un pied à terre où l’image, le son et le travail d’écriture forment un alliage parfaitement dosé. Ce savant mélange porte le nom de « Blackstone Productions ». S’il ne vous parle pas, peut-être que « Ia ora na », le clip polynésien à plus d’un million de clics, vous parlera plus. Hommes de Polynésie lève le voile sur un pan de ce qui fait l’âme d’une équipe de rêveurs éveillés.

MOANA, LE PITCH

C’est l’histoire d’un enfant du fenua qui grandit sur les bords de la mer Méditerranée. Un jour il décide de tout quitter pour se rendre sur cette terre à l’autre bout du monde. Le marseillais de cœur largue les amarres pour jeter l’ancre sur le versant Pacifique de l’île de Tahiti.  C’était en 2010.

9 ans plus tard, on le retrouve casquette vissée sur la tête et vêtu à la mode de Marseille devant son écran d’ordinateur au second étage d’un immeuble situé en plein cœur de Papeete.  Premières impressions :  il y a chez ce métis affirmé un charisme hérité de ses origines polynésiennes. Comme eux, il invite l’interlocuteur à plonger dans l’univers 3D de sa vie. Une fois branché à ses mots, on apprend qu’il est le visage public de Blackstone Productions.

« Pourquoi Blackstone ? Blackstone d’abord par ce que Tahiti, comme toutes les îles de la Polynésie, est un ancien volcan aujourd’hui endormi. Parmi les vestiges de cette ère il y a les galets noirs, les blackstones, qu’on trouve un peu partout sur l’île et dont personne ne prête vraiment attention. Comme tout le monde, je vois dans les médias nos dirigeants éclaboussés par des affaires de corruption et de magouilles diverses… Je me dis juste que s’ils ne prennent pas garde, le volcan finira par se réveiller et que tout ce qu’il restera de leur passage ce sont ces pierres noires. »

La symbolique est forte puisque Moana et son équipe retrouveront des galets noirs dans le repère qui leur sert aujourd’hui de cocon et d’univers créatif. Un havre où se capturent, se montent, se coupent, se rédigent, se jouent ou bien encore s’inventent des projets comme « Ia Ora Na ». Avec l’aide de ses complices aussi créatifs que talentueux et la précieuse participation du chanteur Jmi Sissoko, la chanson fait un tabac et devient le tube local de l’année 2014.

« Clairement je n’aurais pas pu faire cette chanson et ce clip qui sont connus par tous les polynésiens et tous les gens qui aiment de près ou de loin la Polynésie, si je n’étais pas revenu ici. J’ai eu la chance de rencontrer des artistes de talent ainsi que d’avoir été soutenu par un allié de taille : Air Tahiti Nui, que je remercie très sincèrement.»

Moana c’est surtout l’histoire classique d’une mère infirmière qui a suivi son mari médecin. Une maman originaire de Bora Bora et un papa métropolitain. Ils lui transmettront le virus du voyage. France, Nouvelle Calédonie et la Polynésie. Une fois les bagages définitivement posés il a su multiplier les casquettes. Tantôt photographe, infographiste, producteur, réalisateur, vidéaste, ingénieur du son… associant la vie de technicien à la vie d’artiste…

« En 2019, j’ai pour projet de sortir un livre de photos – Vahine 2019 – une sorte de recueil d’environ 75 pages qui regroupe mes principaux travaux photographiques autour des vahine de Polynésie, mais aussi du Japon, une destination que j’affectionne particulièrement. Il sortira physiquement, mais aussi en version ebook sur internet.»

SUCCES TELE

En attendant de voir la sortie de ce livre, le réalisateur tourne et enchaîne les claps. Blackstone produit des films d’animation, des courts-métrages, des vidéo-clips, des spots publicitaires, des programmes télé … « le 2ème gros succès depuis que je vis en Polynésie c’est « Studio Live ». Un concept dont on est en train de réaliser la 6ème saison. »

Une telle longévité pour un programme télé local est remarquable. Arthur Ashe disait que « le succès est un voyage pas une destination », dans le cas de Moana l’émission Studio Live a pris son envol puisque rediffusée sur le réseau France Télévisions et particulièrement sur le canal France Ô : « C’est gratifiant et rassurant, ça veut dire qu’on est peut-être sur le bon chemin ! »

Autre effet que l’on peut qualifier de « battement d’aile de papillon » : l’émergence de talents. Des artistes que l’équipe de Blackstone Productions prend sous son aile et dont elle réalise single et clip.

« On a déjà réalisé plusieurs clips pour une dizaine d’artistes différents. Récemment il y a en a 2, de jeunes artistes, dont les chansons fonctionnent bien, qui ont de bons retours, donc c’est très positif et nous sommes assez contents d’avoir pu les aider à mettre le pied à l’étrier. En Polynésie il y a beaucoup de chorales, de chants religieux, du coup la plupart des gens savent chanter ou jouer d’un instrument et c’est plutôt prometteur. Je suis étonné de ne pas entendre plus de compositions… Quel gâchis aussi que la plupart des chanteurs utilisent le Vocalist qui leur donnent une voix robotique insupportable, alors qu’ils ont des voix magnifiques au naturel !»

MOANA, LE MANA

En l’écoutant narrer sa propre histoire, on ne peut s’empêcher de se dire que Moana vit pour ses projets. On le sent investi d’une mission plus grande que lui. Il reconnaît volontiers être guidé par une force venant du fond des âges.

« Je pense que l’on peut parler de Mana. En photographie, par exemple, il m’arrive des trucs extraordinaires et je ne suis pas sûr que si je vivais ailleurs qu’à Tahiti cela se passerait de la même façon. Aujourd’hui on cherche à s’exporter vers le Japon et c’est via la Polynésie qu’on va le faire, si on n’était pas relié à la Polynésie, on n’aurait pas le même intérêt aux yeux de nos interlocuteurs ça, c’est certain. »

Le scénario de la vie de Moana s’écrit quotidiennement. Conscient de l’énergie que cela dégage, il concède se laisser guider par sa passion. « Il suffit de vouloir les choses pour qu’elles se réalisent » et d’ajouter :

« Avec le temps et en prenant de l’âge, on se laisse souvent impacter par les obstacles. J’essaie de prendre un peu de recul et de trouver un moyen de les contourner, de trouver des solutions. »

2019, NOUVEAU PROGRAMME TV ET UNE EXPO PHOTO

Moana travaille actuellement sur un concept d’émission TV inédit. Cette dernière n’est ni musicale, ni culinaire, ni culturelle, mais elle a trait à la beauté. On y découvrira les coulisses d’un casting, de shootings photos, le destin de 4 jeunes femmes et… le reste est à découvrir sur vos écrans.

« J’espère que ça aura un succès similaire à celui de Studio Live même si ce n’est pas exactement le même style de programme. »

Moana s’inscrit dans l’instantané en exposant quelques photos au Musée de Tahiti et des Îles. Ses prochaines dates sont du 1er février au 3 mars 2019, à l’occasion de l’exposition photographique « Hoho’a 2019 » dont le vernissage aura lieu le 1er jour du deuxième mois de l’année à partir de 17h.

Ultime conseil que vous prodigue Moana : « Si vous avez des projets, des rêves, lancez-vous! Tahiti c’est l’endroit où tout est possible! C’est le lieu où l’on peut réaliser ses rêves, s’épanouir. Croyez en vous et foncez ! »

Plus d'informations

Jeanne Phanariotis
Rédactrice web

© Photos : Moana, Mikela Grouhel, Laetitia Garreau, Allison Maran

Partagez Maintenant !