Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Évasion

Matthieu Petit, l’aventure sous-marine à portée de palmes

Publié le 12 janvier 2020

Biologiste marin de formation, Matthieu Petit est un passionné de nature et un ardent défenseur de l’environnement. Il choisit de vivre à Moorea en bord de mer, pour pouvoir pratiquer les activités qui contribuent à son équilibre : plonger et rencontrer la faune marine dans son habitat naturel. Hommes de Polynésie vous fait part de sa passion à travers le métier qu’il en a fait.

Début de l’aventure : destination la Polynésie

Matthieu est un amoureux de l’océan. La révélation a lieu lors d’un baptême de plongée en Méditerranée offert par ses parents pour son 16e anniversaire.

« Je savais déjà que j’étais très attiré par la nature sauvage et le milieu aquatique, mais c’est à ce moment précis que j’ai su que je voulais consacrer ma vie professionnelle à l’océan. »

Il s’engage alors sur un BAC Scientifique à Toulouse et poursuit sur un Master 2 en Biologie marine à la Rochelle. Il est stagiaire dans différents aquariums publics en France, travaille notamment sur les requins et la reproduction du corail puis se retrouve à devoir choisir un lieu pour son stage de fin d’études.

« S’il y avait vraiment un endroit qui me faisait rêver au niveau de la richesse de la faune marine et de la préservation de l’océan, c’était la Polynésie. »

L’association Te Mana O Te Moana à Moorea répond positivement à sa candidature, et il y a 14 ans, Matthieu arrive en Polynésie avec l’espoir de mettre ses compétences au service des espèces marines menacées. Il y décroche ensuite un poste de biologiste marin, qu’il occupera pendant les neuf années suivantes. 

Il aura la responsabilité de la Clinique des Tortues marines, délivrera des formations en développement durable, passera dans de nombreuses écoles pour délivrer des programmes pédagogiques et participera à plusieurs programmes de recherche et de conservation sur les tortues et les récifs coralliens.

Comme un besoin de prendre le large

« J’avais vraiment l’impression d’œuvrer pour une cause utile grâce aux actions de Te Mana O Te Moana, ce qui était très important pour moi. Mais le travail administratif et le monde scientifique me plaisaient un peu moins. Je voulais franchir une nouvelle étape dans ma passion pour l’océan, et pour cela il fallait absolument que je passe beaucoup plus de temps dans l’eau.»

Un an après, il donne des cours en biologie marine à l’université, ce qui lui permet de transmettre sa passion et ses connaissances auprès des jeunes adultes. Il exerce également le métier de guide naturaliste lors d’excursions touristiques en mer.

Aventurier dans l’âme, il s’allie avec son ami Trevor Orth, cameraman plongeur originaire de Moorea qui travaillait déjà avec lui lors de ces sorties en mer. Les deux passionnés de la mer créent la société Moorea Ocean Adventures et peuvent alors passer l’essentiel de leurs journées en mer.

« Nous proposons quelque chose de différent. Grâce à nos tours privés, nous avons uniquement de très petits groupes de clients donc les échanges sont plus faciles et de qualité, nous pouvons leur apporter beaucoup d’informations et nous adapter à leur profil. Les rencontres avec la faune marine en sont d’autant plus belles et respectueuses.»

En ne proposant que des tour privés, Moorea Ocean Adventures a pu convaincre couples et familles tout autant que des plongeurs passionnés ou des reporters de National Geographic de découvrir les animaux marins de Polynésie dans des conditions optimales.

 « L’océan procure un énorme sentiment de liberté. Le lagon et les récifs sont magnifiques mais facilement accessibles et souvent très fréquentés, c’est pourquoi nous préférons explorer le large, et nous ne sommes jamais déçus de ce que nous découvrons. Nous avons ouvert une nouvelle activité, appelée Snorkeling Expeditions, qui vise à sortir des sentiers battus pour partir à l’aventure sur des atolls très éloignés, où l’océan est proche de son état originel. »

Matthieu est également préoccupé par les dérives possibles d’un tourisme mal géré et qui pourrait nuire à la faune marine qu’il a tant de plaisir à observer et à faire partager. Il intervient régulièrement en tant que formateur pour les certifications de plongée sous-marine et de guide d’activité lagonaire afin de transmettre les connaissances et compétences nécessaires au respect de l’océan.

 « L’océan est à la fois un milieu magnifique, hostile et fragile. Partir à la rencontre des baleines, des raies manta ou des requins est une chance unique mais comporte également une part de danger et de nombreuses responsabilités. »

Vainui Moreno

Rédactrice web

© Photos : Caine Delacy – Adam Martin

Partagez Maintenant !