Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Sport

Davidson Bennett : un sportif passionné d’audiovisuel

Publié le 26 janvier 2020

Il est l’une des figures du petit écran local. Reportages, grands événements : ses commentaires rythment l’actualité sportive polynésienne. Et pourtant, il ne se destinait pas au métier de journaliste. Hommes de Polynésie vous présente un passionné multi-casquettes, qui n’est jamais à court d’idées.

Passionné d’audiovisuel…

“Je suis devenu journaliste en 2007. J’avais passé un casting si on peut dire, en même temps que Florence O’Kelly. TNTV cherchait des journalistes et j’ai sauté sur l’occasion. J’ai appris un peu sur le tas pour la partie journalistique.”

Car Davidson est avant tout un technicien. Après des études au lycée Pomare dans une filière scientifique, il suit une formation d’ingénieur du son et étudie la vidéo via une université américaine. En 1998, à l’obtention de son diplôme, il décide de monter un studio d’enregistrement. Il verra passer de nombreux artistes du fenua comme Trio Kikiriri ou Kalou. Mais l’industrie musicale est en difficulté et Davidson se voit contraint en 2004 de changer de voie.

... et de sport

De 2004 à 2007, il travaille à Faa’a auprès du syndicat d’initiative SI Taaretu comme chargé du pôle audiovisuel. Il monte de petits reportages sur la jeunesse, les sports et la culture.

Le sport, Davidson a toujours baigné dedans. Boxe, Rugby, Handball, basketball… En 2007, l’opportunité de rejoindre Tahiti Nui Télévision se présente. Il a le profil parfait pour intégrer la chaîne de télévision locale, au poste de responsable du pôle sportif.

“Directement, il a fallu que je m’occupe de la cellule sport et en deux semaines je présentais l’émission sportive”, se souvient Davidson. Sa carrière était lancée, sur les chapeaux de roue.

Entrepreneur dans l’âme

En 2016, Davidson décide de quitter TNTV et de se consacrer à la société qu’il vient de monter : TBS 5, une entreprise de production audiovisuelle.

Davidson est un des pionniers du live streaming en Polynésie. En 2010, il a déjà réalisé le premier live de la compétition Billabong pro junior de Rangiroa. En créant sa société, son but est de former la jeunesse à ces techniques. Entre 2010 et 2014, le réseau internet s’est développé en Polynésie et permet la réalisation de live de meilleure qualité. Il travaille avec les médias locaux et forme une dizaine de personnes.

En 2017, la chaîne de télévision locale le rappelle.

“J’ai pris 3 semaines de réflexion et j’ai décidé de revenir et de confier ma société à ma compagne de l’époque.”

Il mène aujourd’hui ces deux activités de front…

Une discipline militaire pour une vie à 100 km/h

Après son service militaire en 1997, Davidson devient gendarme réserviste.

“Quand tu es réserviste et que tu pars en mission, tu es payé. On n’a pas des missions tous les jours, mais ça faisait un complément. ”

Il sera réserviste jusqu’en 2014.

Journaliste TV, chef d’entreprise, gendarme réserviste… et aussi père de famille. Davidson a 3 enfants. L’aînée, une fille, est née en 1996 alors que Davidson suivait encore sa formation en audiovisuel. Les deux autres sont arrivés en 2000 et… 2013. S’il cumule les activités, c’est donc aussi pour subvenir aux besoins de sa famille.

Des projets, encore

Avec toutes ces casquettes, on imagine que la qualité première de cet homme est l’organisation et pourtant :

« Organisé ? Je ne dirais pas ça ! »

Ce qui est sûr, c’est que Davidson déborde d’énergie et d’idées ! Car les projets ne manquent pas.

“Je suis très curieux. J’aime me cultiver et selon les domaines que j’affectionne, j’aime être à la page. »

Prochaine étape ? Mettre ses connaissances en audiovisuel au service de l’agriculture et de l’immobilier. Il n’en dévoilera pas plus pour le moment.

Manon Kemounbaye
Rédactrice web

© Photos : Davidson Bennett, Manon Kemounbaye

Partagez Maintenant !