Site de Femmes de Polynésie Hommes de Polynésie

Je passe
d'un site à l'autre

Évasion

VANILEEN, L’HISTOIRE D’AMOUR DE MANUARII GOURONNEC

Publié le 22 février 2020

Proposer l’or noir de Polynésie dans les cuisines raffinées du Canada, c’est l’aventure dans laquelle s’est lancé ce jeune homme pendant ses études. Hommes de Polynésie a rencontré Manuarii sous la neige de Montréal, pour partager un peu de fraîcheur avec le Fenua.

Les jeunes années qui forgent le caractère

Dès son plus jeune âge, Manuarii est d’un naturel très curieux. Il s’intéresse à divers domaines, pose des questions et lit un maximum. Son père l’accompagne dans cette démarche, puisqu’il attise cette soif de connaissance et l’amène toujours plus loin dans la réflexion.

Si Manuarii est plutôt intellectuel, son petit frère est beaucoup plus manuel, mais ils se rejoignent sur un point. Alors que tous deux se lancent dans l’entreprenariat, ils retiendront de leurs parents que le plus important n’est pas d’avoir un bon salaire, mais de faire un métier qui nous passionne et nous rende heureux.

“J’ai un schéma de pensée où le bonheur est central”.

Se relever des épreuves

Jeune insouciant à l’époque qui n’envisageait pas son avenir au-delà du Baccalauréat, Manuarii se retrouve étudiant en Communication et Politique au Canada. Mais il s’interroge de plus en plus sur ses aspirations professionnelles.

Dans le système canadien les étudiants choisissent leur cursus avec des objectifs bien précis en tête. Mais ne trouvant pas de sens à ses études, Manuarii sombre dans une dépression. Des questions existentielles sans cesse ressassées accentuent ses difficultés scolaires et il se réfugie dans les jeux vidéo comme une drogue, pour échapper à la vie réelle.

“C’est facile de croire que les jeux vidéo t’apportent quelque chose : dans la vraie vie on se sent comme un bon à rien, et dans les jeux notre personnage est le plus fort. Ça peut aller très vite et c’est très dur de s’en sortir.”

Ayant atteint le fond, Manuarii trouve la force de parler à ses parents qu’il évitait à tout prix. C’est pourtant cette discussion qui lui ouvre les yeux et lui fait remonter la pente.

Après cette expérience difficile, il entre à HEC. Une découverte incroyable ! Cette filière lui correspond complètement et tout se met finalement en place. 

“J’y ai trouvé ce que j’ai toujours recherché: la liberté d’entreprendre.”

VANILEEN

Du haut de ses 23 ans, Manuarii a déjà fondé deux entreprises, dont Vanileen en janvier 2019. Vanileen, nom évocateur au double sens, savant assemblage de “vanilline”, l’arôme le plus important et caractéristique de la vanille, et de Eileen, prénom de sa compagne et co-fondatrice de l’entreprise.

Manuarii prospecte, s’accroche, et ne baisse pas les bras face aux obstacles. Et cela porte ses fruits, car on trouve aujourd’hui la vanille de Tahiti qu’il importe chez certains chefs restaurateurs et pâtissiers parmi les plus raffinés de Montréal.

Mais si son carnet de commandes se remplit, il rencontre deux difficultés majeures. La première est de se positionner comme vendeur d’un produit de luxe. La seconde – la régularité de l’approvisionnement. Manuarii est convaincu du potentiel de la vanille à l’étranger, et il souhaite encourager les producteurs, et surtout les jeunes, à s’y investir.

“Ce qui me motive dans cette entreprise, c’est de promouvoir ma culture. La vanille de Tahiti est un produit de qualité, reconnu dans le monde et pour lequel nous avons un savoir-faire unique. C’est une fierté pour moi de la présenter.”

Aujourd’hui, plus déterminé que jamais, il a un message très précis à faire passer.

“Osez sortir de votre zone de confort, parce que c’est en faisant cela qu’on évolue. Pour moi le bonheur se base sur le développement personnel et ça passe par l’inconfort, l’adversité et la difficulté. Nous avons la chance de vivre à Tahiti car c’est une île perdue au milieu de l’océan qui a des années de retard sur le reste du monde, ce qui représente des opportunités pour tous les jeunes qui veulent se lancer dans l’entreprenariat! Profitons-en!”

Plus d'informations

La page facebook : vanileentahiti

Le site internet : www.vanileen.com

Manuia Bernardino
Rédactrice web

© Photos : Manuarii Gouronnec, Vanileen

Partagez Maintenant !